Retour à la liste

Le pays cathare et ses châteaux

Le pays cathare et ses châteaux
Le pays cathare désigne la région Languedoc où le catharisme s’est développé. Le catharisme (du grec katharós, qui veut dire « pur ») est un monothéisme dualiste qui se développe entre le Xe et le XVe siècle en Europe et qui oppose le bon (le bien, l’âme et l’esprit) au mal (le corps et la matière).

L’hérésie cathare

Pour les cathares, l’univers est une création matérielle de Satan, non de Dieu, raison pour laquelle ils furent persécutés par l’Eglise catholique pour hérésie. La croisade contre les albigeois a lieu de 1209 à 1229, puis relayée par la 2ème croisade et les armées royales.

L’origine du mouvement religieux remonte au bogomilisme bulgare, développé en Rhénanie puis diffusé à travers la Lombardie et le sud de la France. Les cathares se désignaient entre eux comme de « bons chrétiens ».

Les châteaux cathares étaient déjà construits avant la croisade et servirent pour l’essentiel de refuge lors des attaques. Pour la plupart reconstruit au 14ème siècle, ils servirent ensuite à protéger la frontière avec la Catalogne et l’Aragon.
A noter : monter aux châteaux est un plaisir. Leur environnement étant protégé, rien ne vient gâcher la vue sur les sites. N’oubliez pas votre appareil photo !

Le château des Termes

Amateurs d’histoire, de nature et de vues vertigineuses, nous vous présentons ici quelques-uns des châteaux cathares les plus emblématiques, à commencer par le château des Termes. La fortification fut assiégée en 1210, lors de la croisade des Albigeois. En 1228, le roi de France acquiert les lieux et en fait l’un des « cinq fils de Carcassonne », l’un des 5 renforts frontaliers contre le Royaume d’Aragon.

Le château d’Aguilar

Situé dans la commune de Tuchan, dans l’Aude, le château d’Aguilar a été édifié sur une butte naturelle d’une centaine de mètres. Il présente une double ceinture de remparts. C’est l’un des « 5 fils de Carcassonne ».

Le château de Puilaurens

Le château a été construit à 697 mètres de hauteur, sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Boulzane (commune de Lapradelle-Puilaurens). Il a servi de refuge aux cathares mais n’a jamais subi d’attaque. Le château perdra son utilité en 1659, suite au traité des Pyrénées qui délimite la frontière Franco-Espagnole. A noter : son accès en « zig-zag », impressionnant quiconque souhaite accéder au château.

Le château de Peyrepertuse

Sans nul doute l’un des plus beaux châteaux cathares de la liste, le château de Peyrepertuse impressionnera le voyageur par ses dimensions (300 x 60 m) et son cadre naturel. La façade sud domine une falaise de 40 mètres de hauteur. Une site exceptionnel de par son accès et ses fortifications naturelles.

Le château de Quéribus

Clôturons notre liste non-exhaustive par le château de Quéribus, installé à 728 mètres de haut. Le château a servi de refuge cathare après la chute de Montségur et fut l’une des deux dernières places fortes à rendre les armes devant l’armée royale. Le point de vue est inoubliable par temps clair : du haut du donjon, vous aurez la vue à 360° sur la Méditerranée, les Pyrénées et le massif des Corbières !

Le château de Montségur

Probablement le plus tragiquement célèbre. Refuge des derniers cathares, le siège de Montségur se conclut par un bucher des cathares refusant de se convertir. On retrouve traces de quelques constructions de maisons à flanc de falaises et ses murs furent reconstruits après la croisade.

Les 4 châteaux de Lastours

Les châteaux de Lastours sont les plus proches de Carcassonne. 4 châteaux ou donjons trônent sur des pics rocheux et contrôlaient la route vers la montagne noire. Aujourd’hui, si vous ne souhaitaient pas faire la montée à pied aux châteaux, un belvédère se situe dans le village de Salsigne et permet d’embrasser d’un seul coup d’œil les 4 châteaux.

Le château de Puivert

Château reconstruit au 14ème siècle, il est un peu à part car il est surtout connu pour ses cours d’amour au Moyen Age et son donjon est décoré de sculptures de troubadours avec leurs instruments de musique. Ces instruments ont été reconstruits et aujourd’hui visible au musée.

Pour compléter son tour des châteaux cathares:
  • Le château d’Arques
  • Le château de Villerouge-Termenès
  • Château de Saissac


Laissez un commentaire