Retour à la liste

Un week end à Albi : les incontournables à faire

Un week end à Albi : les incontournables à faire
Depuis 2010, le centre historique d’Albi est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Située dans la région Midi-Pyrénées et fondée autour du Tarn, La cité épiscopale compte un peu moins de 49 000 habitants et attire chaque année quelques 800 000 visiteurs venus des quatre coins du monde. Ses constructions en briques lui ont valu le surnom de « ville rouge ».

La cathédrale Sainte-Cécile

Cette cathédrale de style gothique méridional possède une particularité unique en son genre : c’est la plus grande cathédrale de briques au monde. Sa construction commence en 1282 et se termine par un clocher de 78 mètres de hauteur.
Si la façade extérieure impressionne par ses proportions et sa couleur, que dire de l’intérieur et de son bleu majestueux. Le voyageur ne manquera pas de remarquer que chaque voûte et chaque mur a été peint entièrement (surface totale de 18 500 m2), un cas unique en Europe. N’oubliez pas de visiter le chœur : cet ensemble exceptionnel de dentelle de pierre comporte 150 sculptures d’anges musiciens, de saints…

Le palais de la Berbie et le musée Toulouse-Lautrec

Ancien palais épiscopal du VIIe siècle, le palais de la Berbie est un des plus vieux châteaux de France et un lieu de passage obligé pour tous les amateurs d’art. Le palais accueille en effet la plus grande collection publique au monde du peintre Toulouse-Lautrec, né en 1864 à Albi.
Bien qu’il soit mort à l’âge de 36 ans, Toulouse-Lautrec n’en est pas moins un artiste prolifique : le catalogue raisonné de ses œuvres, publié en 1971, recense 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et environ 5 000 dessins.

Salon Rue des moulins (1894), pastel, Albi, musée Toulouse-Lautrec

Salon Rue des moulins (1894), pastel, Albi, musée Toulouse-Lautrec.

La visite du permet de découvrir une collection exceptionnelle de dessin, affiches, peintures … du peintre mais aussi de visiter le palais et ses salles d’apparat.

A ne pas oublier : une balade sur les bords du Tarn à pied ou en bateau, vous perdre dans les ruelles pour admirer les façades et cours et pour les gastronomes, une visite aux halles où vous retrouverez l’ensemble des produits locaux tels que l’ail de Lautrec, les vins de Gaillac, magret, foie gras, fromages de chèvre…

La collégiale Saint-Salvi et le cloître

Non loin de Sainte-Cécile et du palais de la Berbie se trouve la collégiale. D’aspect hétéroclite, la collégiale est une église qui mélange l’art roman languedocien à l’architecture gothique. La pierre y côtoie la brique foraine et rouge. Ce mélange s’explique par la durée des constructions, étalées sur 7 siècles.

Selon la légende, Saint-Salvi aurait été le premier évêque de la ville (574 – 584 apr. J.-C). N’oubliez pas de visiter le cloitre. Bien que fortement endommagé, c’est devenu aujourd’hui un magnifique jardin et lieu de paix.

Le musée Lapérousse

Le musée rend hommage à Jean François de Galaup, compte de La Pérouse, officier de marine et explorateur disparu en 1788 dans le Pacifique (Vanikor, îles Santa Cruz). Il était parti de Brest en 1785, avec deux navires – la Boussole et l’Astrolabe – dans le cadre d’une mission mandatée par Louis XVI. Cette mission avait pour objectif de compléter les découvertes de James Cook. D’un intérêt historique certain, le musée offre aussi une vue spectaculaire de la ville d’Albi.

Le musée de la mode

Installé dans l’ancien couvent des Annonciades, le musée réunit une collection impressionnante qui retrace l’histoire de la mode du XVIIIe siècle aux années 70. Une exposition thématique est organisée chaque année pour présenter une centaine de pièces.

A propos de Guide Sud

Agence spécialisée dans le voyage sur-mesure, nous proposons des circuits individuels ainsi que des visites de groupes (entreprises, associations…). Venez découvrir l’Occitanie et ses trésors, dans le cadre d’un séjour gourmand, d’un tour privé avec guide-chauffeur, d’une expérience linguistique ou d’un programme détente avec spa et kinésithérapie.


Laissez un commentaire