Retour à la liste

16 recettes de la gastronomie languedocienne et catalane

16 recettes de la gastronomie languedocienne et catalane
Direction le sud ensoleillé de la France ! Le Languedoc-Roussillon recèle bien des trésors qui méritent d’être dévoilés au grand jour, à commencer par longue tradition culinaire… Sucrées ou salées, ces richesses languedociennes feront le plaisir des petits et des grands.

1 - Le cassoulet

Le fameux cassoulet participe à la réputation de Castelnaudary et Carcassonne. À base de haricots secs et de viande, ce ragoût fera saliver toute la famille, le temps d’un bon déjeuner. Originaire de Castelnaudary, Carcassonne ou Toulouse ?  Telle est la question qui divise depuis des siècles...

Mais au fond est ce le plus important ? Non, ce qui est primordial c'est de se régaler autour de ce plat traditionnel. Avec les haricots, qu'il s'agisse de porc, de canard ou encore de mouton, rien ne peut vous empêcher de le savourer.  N’hésitez pas à garnir votre recette avec des morceaux de perdrix rouge, comme le veut la tradition carcassonnaise.

2 - La brandade de morue

Voilà une préparation nîmoise qui mérite d’être mise en lumière ! Cette recette diablement délicieuse est le subtil mélange des saveurs de cabillaud, d’huile d’olive, d’ail, de citron, de persil et de nombreuses épices et herbes provençales. En dépit de ses nombreux ingrédients, c’est une recette facile à préparer. Née à Nîmes, la Brandade doit son origine à la Route du Sel. Avant de partir pour une longue saison de pêche dans l’océan glacial arctique, les pécheurs de Saint-Malo s’approvisionnaient en sel pour mieux préparer et conserver le cabillaud.

C’est ainsi qu’à Aigues Mortes (Port de sel) des tonnes de morue (donc du cabillaud séché et salé) se sont échangées contre des sacs de sel. Ces morues séchées et salées convenaient parfaitement au climat sec et chaud du sud de la France.

3 - Les tielles

Mettez un peu d’exotisme dans votre assiette avec cette recette de tielles à la sétoise. Riche en saveurs, cette tourte est garnie de seiches, de poulpes ou de calmars. Ses ingrédients sont mélangés avec une sauce tomate pimentée. À consommer tiède ou froide, cette savoureuse entrée est un vrai régal.
 

4 - La soupe de poisson à la sétoise

Sète compte des dizaines de recettes à base de poissons. La soupe sétoise inclut divers poissons et légumes, le tout assaisonné de vin blanc et d’huile d’olive est exceptionnel. Elle se consomme avec de la rouille, des croutons et du fromage râpé… un délice !

5 - La fougasse

Si vous êtes adepte de pâtisserie, vous allez sûrement adorer cette fougasse… à l’aigues-mortaise. Préparée avec de la pâte à brioche, de la fleur d’oranger, du sucre et du beurre, cette recette ancienne vous laissera pantois. Sucré ou salé (olives, fromage, lardons, etc) c’est toujours aussi bon !

6 - La gardianne

La cuisine languedocienne a plus d’une idée sous le tablier. Parmi les recettes les plus connues de la région, difficile de ne pas évoquer la fameuse gardianne. Le ragoût ne vous emballe pas dites-vous ? Cette version camarguaise saura vous séduire. La gardianne est un ragoût de taureau préparé avec du thym, de la sauge, de l'ail, de l'oignon et de l’huile d’olive. Pour le déguster pleinement, rien de mieux que le si doux parfum du riz de Camargue...

7 - Le freginat

Laissez-vous bercer par les parfums gourmands et salés du freginat, un plat qui nous vient des Corbières. Le sanglier aujourd'hui considéré comme une viande choix et surtout de fête est remplacé par du cochon. Préparé avec de l’ail et de l’oignon, de la graisse de canard et de la sauce tomate, ce plat festif peut être accompagné de haricots blancs.

8 - La macaronade

La fameuse macaronade ! Cette spécialité culinaire sétoise à base de brageoles et de macaronis ne laissera personne indifférent. Vous pourrez la revisiter en remplaçant la viande par des saucisses, des lardons ou des paupiettes. Un plat copieux qui convient bien le midi.

9-La miquette de Frontignan

Cette recette de brioche perdure grâce à la fête locale qui lui est dédiée : la fête de la miquette, et aussi grâce à son goût fondant qui ravira à coup sûr tous les palais.
 
Nous espérons que l’une de ces recettes vous donnera des idées.

10 - L'Escalivade

Un des plats catalans des plus délicieux, des poivrons rouges (de préférence, mais un peu de couleurs et de fantaisie sont aussi bienvenus), des aubergines rôties et un filet d'huile d'olive sont à la base de l'escalivade. Ces délicieux légumes que l'on peu consommer chauds ou froids, avec une viande ou juste pour eux -même... Mais si vous voulez un avis, une bonne escalivade fraîche et quelques anchois de Collioure sont un vrai régal.

11 - La Cargolade

La cargolade est l'un des plats les plus emblématiques et l'un des plus apprécié des terres catalanes. Les escargot petits gris sont les plus seuls que l'on peut utiliser pour préparer cette spécialité.  Ceux que l'on ramasse au printemps sont les meilleurs.  Après les avoir fait jeûner au thym vous pourrez les préparer. 


Un bon nettoyage, un passage dans un mélange de poivre, sel et poivron, une goute de lard fondu sur chaque petit gris, installés bien serrés les uns contre les autres sur une planche de grill. Pour le feu, les ceps de vigne sont recommandés.  Une fois que nos gastéropodes sont bien cuits, pour les déguster, rien de mieux que du pain et de l'aillioli (aïoli).

12 - Les Boulettes de Picoulat

Cette recette traditionnelle catalane connait autant de variations qu'il y a de familles. Pour la version la plus répandue, il s'agit de boulettes de viandes accompagnées de haricots blancs le tout servi avec une onctueuse sauce tomate. Les viandes doivent être hachées menues, mélangées avec des olives dénoyautées, des oignons, des champignons, un œuf, de l'huile, de la chapelure, du sel et du poivre... D'autres ingrédients peuvent bien sûr s'ajouter à cela.

Pour la sauce tomate, n'oubliez pas les ingrédients qui la composent en plus des tomates (si, si, dans une sauce tomate c'est toujours utile). Pensez au mirepoix (oignons et carottes coupées en petits dés), la poitrine de porc, le sel et le poivre, de l'aïl ou encore un bouquet garni... N'oubliez pas les épices comme le raz-el-hanout, le cumin, curcuma, le piment d'Espelette, du thym, du laurier, de la cannelle, du gingembre, et d'autres encore à votre convenance...

13 - Les Panellets

Pour les palais sucrés, les panellets sont les douceurs de la période de la Toussaint.

Très simple recette, il s'agit de petites boules de massepain recouvertes de pignons et légèrement dorées au four... Le dessert ou encas idéal pour un peu de douceur et plaisir...

14 - La crème catalane

Du sucre, du lait, des oeufs, encore un peu de sucre, pour ceux qui le veulent un peu de fécule de maïs... Bref, il semble que la crème catalane n'est plus à présenter, tant elle est connue, mais toujours aussi délicieuse. Le mieux, toujours plonger la pointe de la cuillère dans la légère croûte caramélisée de la crème...

Pour donner un peu de goût un zeste de citron, d'orange ou encore de la cannelle font partis des variations de ce délicieux dessert.

15 - Le ragout d’escoubilles

Spécialité de l’Hérault, vous trouverez autant de versions que de villages dans notre département. Je suppose que vous ne savez pas ce que sont chez nous les « escoubilles » ?? et bien ce sont les restes, ce que l’on va jeter…. Bref c’est un ragout à faire avec ce qu’il vous reste au fonds de votre frigo ! Bref, dans un bon faitout en fonte, faire revenir la viande (saucisse, porc, veau…), y rajouter de l’oignon, des carottes, un peu de céleri branche, champignons secs, une gousse d’ail, un brin de de thym, une feuille de laurier.

Mouillez avec un peu de vin blanc, du concentré de tomate et une petite boite de tomates concassées, sans oublier le morceau de sucre pour l’acidité ! Laisser mijoter une vingtaine de minutes et rajoutez bien sûr les olives vertes. Délicieux avec des pommes de terre.

16 - Les oreillettes

Je ne terminerai pas sans un mot pour les oreillettes. L’oreillette est une variété de beignet, à pâte très fine et croustillante, taillée en longueur et généralement parfumée à la fleur d’oranger ou aux zestes de citron. On mange généralement les oreillettes saupoudrées de sucre, soit à la chandeleur soit en fin de Carême, soit à Noël. En fait, quand on veut !

Personnellement, comme c’est un peu ma « Madeleine de Proust », je vous la conseille tout au long de l’année !

Découvrez tous nos voyages
 


Laissez un commentaire